Covid 19 - Décrochage scolaire plus élèvé chez les élèves de lycées professionnels

Les voyants sont au rouge ! Risques de décrochage scolaire important dans les filières de Bac pro et CAP.

 

Tous les moyens sont donc bons pour les enseignants de LP pour garder aux maximum un contact avec leurs élèves : téléphone, Skype, Face Time, WhatsApp … pas toujours facile !

 

Pourquoi la continuité pédagogique est-elle plus difficile à maintenir en lycée professionnel qu’en lycée général et technologique ?

 

Fragilité sociale plus grande (problèmes financiers, difficultés familiales et sociales, conditions de vie plus difficiles, moins de matériel informatique individuel).

 

Fragilité face au numérique, beaucoup d’élèves ont un mobile mais pas d’ordinateur. Ils maitrisent bien l’utilisation des réseaux sociaux mais moins bien les outils numériques. Selon les enseignants seulement 5 élèves par classe se connectent à l’environnement numérique de travail ENT du lycée.

 

Fragilité scolaire plus importante dû au fait que les programmes font que les élèves ont peu de devoirs à la maison. Ce sont les séquences de groupe en ateliers qui leur servent d’exercice de mise en pratique. Et perte de l’effet bénéfique des stages qui faisaient souvent « murir » les élèves sur le plan personnel et professionnel, et donnait tout son sens à leur formation.

 

Fragilité du projet d’orientation parfois orientation plus subie que choisie Fragilité de leur estime de soi certains élèves ont une mauvaise image d‘eux même ils se sentent dévalorisés, en échec. Au sein de la classe le rôle de l’enseignant est aussi de les remotiver de leur redonner confiance en eux.

 

Fragilité de l’avenir qui se traduit par une peur accrue de l’avenir.

 

Le confinement a peut-être fait prendre conscience qu’aller en lycée professionnel ce n’était pas juste se former à une famille de métiers mais aussi apprendre à être ensemble, prendre confiance en soi et se projeter dans l’avenir

 

 

+ d'infos : 

25 Mai