Covid 19 – Parents salariés et garde d’enfants : les modalités changent

Jusqu’au 30 avril, les parents d’enfants de moins de 16 ans (moins de 18 ans s’il s’agit d’un enfant en situation de handicap pris en charge dans un établissement spécialisé) pouvaient bénéficier d’un arrêt de travail pour garde d’enfants et bénéficier d’un dispositif de maintien de salaire jusqu’à 90% de leur rémunération habituelle.


A partir du 1 mai, les modalités changent

Les salariés en arrêt de travail quittent ce régime pour passer en chômage partiel. Ils ne seront plus indemnisés par l'assurance maladie mais par leur employeur et percevront une indemnité à hauteur de 70 % de leur salaire brut (soit environ 84% de leur salaire net).

Ces montants seront portés à 100% du salaire pour les salariés rémunérés au niveau du SMIC.

 


Après le 11 mai, le retour à la normale se fera en deux temps :

 

Première phase : Entre le 11 mai et le 1 juin
A partir de la reprise progressive des cours, les parents qui garderont leurs enfants à domicile parce que les classes n’ont pas rouvert ou parce qu’ils ne souhaitent pas renvoyer leurs enfants à l’école, pourront continuer à bénéficier du chômage partiel


Deuxième phase : A partir du 1 juin
Le régime du chômage partiel sera possible uniquement dans les cas où l’établissement scolaire de l’enfant n’a pas rouvert ses portes. (certaines communes ayant fait le choix de ne pas ouvrir les classes avant septembre.)

Le salarié devra alors présenter à son employeur une attestation délivrée par l’établissement concerné indiquant l’impossibilité d’y accueillir l’enfant.
Les parents qui, de leur seule propre volonté, s’opposeront au retour de leur enfant à l’école, ne pourront plus bénéficier du chômage partiel. Deux solutions s’ouvriront donc à eux : prendre des congés pour s’occuper de leur enfant ou convaincre leur employeur de passer ou rester en télétravail.

 


 

05 Mai