Formation professionnelle : des changements à venir

Le 5 mars dernier, la ministre du Travail annonçait "un big bang du système de formation professionnelle". Une conférence sur cette réforme, organisée par une partie de l’équipe du site orientation, donne quelques informations sur les changements qui s'annoncent.

 

Intitulé "pour la liberté de choisir son avenir professionnel", le projet de loi touche à la réforme de la formation professionnelle mais aussi à l’assurance chômage, à l’apprentissage et à l’alternance. Il porte par exemple sur la simplification de l’accès à la formation entre les bénéficiaires et les organismes de formation, l’élargissement des droits à l’assurance chômage pour certains publics et la mise en place de mécanismes pour lutter contre la précarité.
 

Pour ce qui concerne la formation professionnelle, certains changements sont connus (même si beaucoup de points restent à préciser). En voici les principaux :

  • Le Compte personnel de formation (CPF) sera libellé en euros et non plus en heures de formation comme auparavant. Il bénéficiera d'un abondement chaque année. Le montant du CPF sera plafonné, et majoré si vous êtes faiblement ou pas qualifiés.
    Cette évolution facilitera la connaissance exacte du montant de ses droits.
  • Une application numérique vous permettra d’activer directement votre CPF sans obligatoirement passer par votre conseiller (attention toutefois, un projet de formation peut difficilement être réfléchi et mené seul...).
  • Le Congé individuel de formation (CIF) disparaît au profit du Compte personnel de formation (CPF) de "transition professionnelle". Un décret devra définir sa mise en œuvre, notamment le montant de la rémunération du salarié pendant la formation. En bref, il servira pour des formations longues dans la perspective d’une reconversion ou changement de métier (le CPF "classique" reste pour les formations très courtes ou modulaires).
  • La durée des contrats d'apprentissage pourra être de 6 mois seulement en fonction du métier et de la qualification préparée.
  • La limite d'âge pour signer un contrat d'apprentissage sera relevée à 30 ans (contre 26 aujourd'hui).
  • La rémunération des apprentis devrait également être relevée. Le montant sera fixé par décret.

 

Quand ces nouveautés seront-elles effectives?

Ce projet de loi est en cours de discussion et fait aujourd'hui l'objet d'amendements. Suite à son adoption, sa publication et donc sa mise en application devrait intervenir en septembre 2018. Certains points seront immédiatement applicables, d'autres le seront entre 2019 et 2020 suite à la publication de décrets précisant les articles de la loi (par exemple sur le plafond du CPF, sur le CPF de transition professionnelle, etc.)

 

+ d'infos : 

Une page de présentation de la conférence sur la réforme de la formation professionnelle propose sur le site rhonealpes-orientation.org plusieurs ressources en téléchargement, notamment un replay (à venir).


Consultez également l'actualité du projet de loi pour suivre les discussions en cours.

11 Octobre