La plasturgie


Automobile, aéronautique, informatique, sport, loisir, médical, bâtiment, électronique… Les produits plastiques se retrouvent partout dans notre quotidien.

Pourtant, la plasturgie est une industrie jeune, née il y a une cinquantaine d’années. Elle conçoit et fabrique les produits avec des matières plastiques ou composites.

Et surtout, elle recrute !

 

Un poids lourd

En Auvergne-Rhône-Alpes, la plasturgie représente 24 634 salariés, répartis sur près de 900 établissements. La région rassemble ainsi sur son territoire 21% des salariés nationaux (1ère région française) et près d’un quart des établissements.

Concernant les activités, deux sont très présentes en région :

  • 39% des 897 établissements régionaux relèvent de la fabrication de pièces techniques à base de matières plastiques (Qualipac à Aurillac (15), Nemera La Verpillière (38), Plastic Omnium Auto extérieur services à Sainte-Julie (01)…). Des sous-traitants de la filière automobile se retrouvent notamment au sein de type de fabrication.
  • 22% de ces établissements  relèvent de la fabrication de produits de consommation courante en matières plastiques (établissement Georges David à Oyonnax (01), ISRA Mours Saint Eusèbe (26)…).

Des pôles régionaux spécialisés

30% des entreprises et des salariés sont présents sur le territoire de l’Ain, devant l’Isère et le Rhône (environ 15% des établissements et salariés chacun) et la Haute-Loire (10%).

Dans l’Ain, les entreprises sont concentrées autour d’Oyonnax avec la Plastics vallée. Une large gamme d’activités est implantée sur ce territoire : transformateurs, moulistes, décorateurs de pièces plastiques en passant par une activité mode avec la lunetterie et les peignes et ornements de coiffure (activité historique de la vallée).

Si Oyonnax s’est spécialisée dans les plastiques rigides, Sainte-Sigolène (Haute-Loire) s’est orientée vers le plastique souple avec la fabrication de sacs et films plastiques. Les entreprises du plateau de Sainte-Sigolène en assurent 40% de la production française.

 

Une activité cependant en repli

La plasturgie a enregistré une diminution du nombre d’établissements comme du nombre de salariés, respectivement -2% et -1,5% par an sur la période 2008-2016. Ce repli est cependant moins conséquent qu’au niveau national (-2.2% pour les établissements et -2% pour les salariés par an).

 

Une main d’œuvre ouvrière

Côté emploi, 60% correspondent à des postes d’ouvriers, qualifiés ou non. La population salariée est majoritairement en CDI (93%), de sexe masculin (67%) et âgée de 40 à 54 ans (50%).

Les formations

Des formations du CAP au BTS sont présentes en voie scolaire et en apprentissage, sur l’Ain (à Bellignat), la Haute-Loire (Monistrol-sur-Loire), sur le Puy-de-Dôme (Thiers et Clermont-Ferrand) et le Rhône (Lyon 7ième et 8ième arrondissements).

Niveau de
formation
Formations
Niveau BTS/DUT
(ou niveau III)
BTS Europlastics et composites option pilotage et optimisation de la production
BTS Europlastics et composites option conception d’outillage
Niveau Bac
(ou niveau IV)
Bac pro plastiques et composites
Niveau BEP/CAP
(ou niveau V)
CAP plasturgie
CAP composites, plastiques chaudronnés


Vous pouvez aussi visualiser sur ce site, les formations professionnelles continues en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Les compétences qui évoluent

Les évolutions en termes de robotisation, d’automatisation et de numérique poussent les entreprises à développer de nouvelles compétences et à former leurs salariés :

  • au niveau de la production (métiers d’opérateur, technicien, conducteur de machines, régleurs), des compétences en termes de contrôle et de reporting (utilisation des outils numériques, …), des compétences en programmation et commandes numériques et pour la réalisation d’un 1er niveau de maintenance (identification de panne, …) ;
  • au niveau de la maintenance, un renforcement des compétences en électronique et électrotechnique, en automatisme et vision industrielle et du respect des principales contraintes Qualité Hygiène Sécurité Environnement ;
  • au niveau de la logistique, un renforcement des compétences en numérique ;
  • au niveau de la recherche et du développement, un développement du travail en co-ingénierie et en gestion de projet avec des compétences renforcées en animation, communication…

Les évolutions de l’environnement et de l’organisation du travail impliquent aussi de nouvelles compétences transversales, en matière de collaboration et de communication, de suivi, de reporting et de contrôle et de renforcement du respect des règles d’hygiène et de sécurité.

Source : Etude sur l'évolution des compétences des métiers de la Plasturgie – 2017, Observatoire de la Plasturgie

 

Les ressources

Pour mieux connaître la plasturgie :

  • Puxi, Plastic User Xperience Innovation, permet de découvrir autrement l'univers de la plasturgie.
  • Pasticsgeneration, le site national d'information sur les métiers et formation dans la plasturgie
  • Parcours professionnels, l'outil dédié aux parcours professionnels dans la plasturgie
  • Observatoire de la plasturgie pour plus d'informations chiffrées sur la filière 

Et pour travailler dans la plasturgie, le site Plasturgie recrute (emplois et stages)