L'emploi saisonnier en région fortement lié au tourisme d'hiver

L'activité hivernale concentre la majeure partie de l'emploi saisonnier en Auvergne-Rhône-Alpes. C'est l'un des principaux enseignements d'une étude menée par l'Insee en 2014-2015.

 

Plus de saisonniers l'hiver

Le poids de l'emploi saisonnier est globalement peu important en volume de travail mais il est fortement concentré sur la saison d'hiver (décembre à avril), principalement soutenu par la pratique des sports d'hiver. Entre novembre 2014 et octobre 2015, l'activité économique dans la région a fait appel à 141 250 postes de saisonniers.

 

Les Alpes et l'hôtellerie-restauration concentrent l'activité saisonnière

Les deux-tiers de l'emploi salarié saisonnier sont regroupés dans cinq zones de montagne (Châblais, Tarentaise, Vallée de l'Arve, Mont Blanc, Maurienne), dont un tiers pour la seule Tarentaise.
La majeure partie des emplois saisonniers est liée au tourisme, notamment dans le secteur de l'hôtellerie-restauration qui représente à lui seul plus de la moitié des emplois saisonniers.

 

Des saisonniers jeunes, peu qualifiés et précaires

Pour quatre saisonniers sur dix, cette activité est leur seule activité salariée de l'année. L'activité des saisonniers reste donc une activité précaire. Le volume de travail reste faible même en cumulant plusieurs postes pendant la saison.
Dernier élément de l'étude : la population des saisonniers est jeune, peu qualifiée et peu rémunérée.

 

 

+ d'infos : 

Un emploi saisonnier fortement lié au tourisme d'hiver (Insee Auvergne-Rhône-Alpes, janvier 2019)

01 Mai