Cantal - Emploi et formation

Territoire rural et de moyenne montagne, le Cantal est le département le moins peuplé d'Auvergne-Rhône-Alpes. 90% de son territoire est consacré à l'agriculture et le taux de chômage est le plus faible de la région.

Un recul démographique principalement dû au vieillissement de la population

Territoire montagnard de tradition rurale, la population du Cantal est la moins nombreuse d'Auvergne-Rhône-Alpes. On note la plus faible densité de population de la région et un recul de la population entre 2011 et 2016. En cause, le vieillissement de la population dont l'indice est le plus élevé de la région : les personnes de 65 ans et plus sont 1,4 fois plus représentées que les moins de 20 ans.

Autre constat, les jeunes sont moins nombreux dans le département mais sont plus souvent en emploi. Leur taux d'emploi est le 2ème plus élevé après la Haute-Savoie.

L'agriculture : spécificité de l'économie cantalienne

Le tissu économique cantalien se distingue par le poids de l'agriculture qui est 4 fois supérieur à celui de la région. Plus de 60% du territoire est exploité par l'agriculture (2ème rang après l'Allier). Pour autant, la part la plus importante d'établissements relève des services marchands (48%), mais demeure inférieure de 15 points à la moyenne régionale.

Concernant les salariés, le secteur de l'action social se distingue quant à son poids 2 fois plus élevé qu'en région. Le commerce et la construction sont également très présents. En comparaison avec le reste du territoire, le tissu économique se démarque par la présence plus marquée qu'en région des activités de la fabrication de meubles, de la culture et production animale, de l'industrie laitière et de l'hébergement médico-social et social.

Une proportion élevée de travailleurs non salariés

La proportion de travailleurs non-salariés est la plus élevée de la région en lien avec la part d'exploitants agricoles très élevée sur le territoire.

Concernant les perspectives d'embauche, le bassin d'Aurillac concentre plus de la moitié des projets, et celui de Saint-Flour plus d'un quart.

 

Les principaux métiers présents dans le Cantal : métiers de l'agriculture, aide-soignant, agent d'entretien. Les professions du travail du bois et de l'ameublement se retrouvent, elles, parmi les plus spécifiques du département.

La part des formations niveau CAP-BEP ou Bac est surreprésentée dans le Cantal

En termes de niveau de formation, la part des apprenants en formation de niveau CAP-BEP ou Bac est plus importante dans le Cantal que dans l’ensemble de la région. La part des apprentis est également supérieure à la plupart des départements.

Autre particularité du département, l’enseignement professionnel regroupe plus de la moitié des effectifs en formation, part la plus élevée des départements de la région.

Dernier élément clé concernant la formation, cette fois-ci des demandeurs d'emploi, les formations certifiantes sont plus représentées dans le Cantal. Les formations aux métiers de la santé sont aussi plus souvent mobilisées dans le département (3 fois plus dans le Cantal qu'en région).

Tous ces indicateurs sont issus de la "Synthèse territoriale Emploi / Formation - Cantal" proposée par Via Compétences, téléchargeable sur le site www.via-competences.fr

17/09/2020 - 14:39