Quel accès à la formation selon votre situation ?

Le Centre d'études et de recherches sur les quailifcations (Cereq) publie fin juin une étude qui met en relation les parcours des salariés et leur accès à la formation.


Environ 16 000 salariés ont été interrogés, et répartis au sein de trajectoires professionnelles types :

  • Des trajectoires marquées par l’emploi : salariés toujours présents dans l’entreprise d’origine, salariés majoritairement employés dans une autre entreprise, salariés ayant majoritairement travaillé avec un statut d’indépendant, et salariés sortis tardivement de l’entreprise d’origine.
  • Des trajectoires marquées par le chômage, l’inactivité et l’instabilité : salariés en chômage durable, en inactivité durable, salariés mobiles (qui accèdent à une autre entreprise après un passage par le chômage), très mobiles (changements de statuts fréquent, avec périodes de chômage et d’inactivité).
  • La trajectoire qui mène à la retraite.
  • Les trajectoires des salariés qui étaient au début de l'enquête en formation initiale (apprentissage ou emploi d’étudiant).


Ces trajectoires-types fournissent un premier éclairage sur les parcours des salariés. En termes d’accès à la formation : les salariés quittant leur entreprise d’origine pour une autre entreprise ont un accès élevé à la formation, tandis que ceux partant de l’entreprise pour le chômage durable se forment moins souvent. Cependant, les formations suivies dans le cadre du chômage sont plus longues.

Par ailleurs, les résultats montrent que les trajectoires marquées par le chômage, l’inactivité et l’instabilité rassemblent plus de femmes, de salariés de moins de 30 ans et de salariés en contrats à durée déterminée ou intérimaires.
 

23 Décembre