Rhône - Emploi et formation

Le Rhône est le plus petit des départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes mais c’est le plus peuplé. Son marché du travail est très dynamique, notamment sur des postes qualifiés. Toutefois, le taux du chômage du Rhône est légèrement plus élevé que celui de la région.

Une dynamique démographique soutenue, portée par les naissances

Département le plus peuplé de l’Auvergne-Rhône-Alpes, les ¾ de de sa population habitent dans la Métropole de Lyon et le quart restant dans le département du Rhône (qu’on qualifie ici comme le Nouveau-Rhône). Le Rhône enregistre la 3e plus forte croissance démographique de la région, surtout grâce à l’excédent des naissances sur les décès. Seules les communes isolées perdent des habitants.

Le Rhône est également le département à la population la jeune et la plus scolarisée de la région. En effet, la zone d’emploi de Lyon attire de nombreux étudiants, notamment en 1ère année venant d’ailleurs.

Bien que le niveau de vie y soit plus élevé qu’en région, les inégalités sont plus marquées, et ce davantage dans la Métropole de Lyon que dans le Nouveau Rhône.

Une économie majoritairement tournée vers les services

Les services marchands sont plus représentés dans le Rhône qu’en région : ils sont notamment orientés vers les services aux entreprises. Alors que la part des établissements relevant des services marchands est plus importante dans la Métropole de Lyon, le tissu économique du Nouveau-Rhône se distingue par les secteurs de l’agriculture, de l’industrie et de la construction.

Concernant le nombre de salariés, la Métropole de Lyon et le Nouveau-Rhône ont leurs propres spécificités.

La Métropole de Lyon se distingue par les activités du numérique avec la présence de plusieurs pôles de compétitivité (Minalogic, Hub Numérique) et du cluster numérique (Digital League). L’industrie pharmaceutique y est également plus représentée (Sanofi-Pasteur, BioMérieux ou Mylan par exemple).

En revanche, dans le Nouveau-Rhône, les secteurs de la réparation et l’installation de machines et d’équipements (Clemessy, Bilfinger par exemple) et celui des transports et de l’entreposage y sont plus représentés. Il en est de même pour la culture et la production animale : c'est le 1er département de la région pour ses productions viticole, maraîchère et horticole.

Un marché du travail dynamique et sur des postes qualifiés

L’emploi dans le Rhône connait la plus forte croissance des départements de la région entre 2007 et 2017. La crise économique de 2008 a eu peu d’impact sur l’emploi. Cependant, le taux de chômage y est légèrement plus élevé qu’au niveau régional.

Dans le Rhône, près de la moitié de la population active en emploi est diplômée d’études supérieures. Ainsi, les principaux métiers du Rhône se différencient de ceux de la région par la présence des cadres des services administratifs, comptables et financiers puis, des attachés commerciaux et technico-commerciaux. La présence de grandes entreprises et nombreux sièges sociaux fait de la métropole de Lyon le centre de décisions économiques de la région.

Côté marché du travail, avant la crise sanitaire de la Covid-19, les intentions d’embauches dans le Rhône étaient les plus nombreuses de la région. Elles concernaient notamment les métiers de l’agriculture (viticulteur, arboriculteur), de la restauration et de l’hébergement, des services à la personne.

Plus de la moitié des apprenants en niveau Bac+3 et plus

En termes de niveau de formation, plus de la moitié des apprenants en formation initiale dans le Rhône suivent une formation de niveau Bac+3 et plus. Cette part est la plus élevée de la région. Dotée du plus grand pôle universitaire de la région avec une offre de formation complète, Lyon accueille 40% des étudiants en 1ère année de la région.

Les domaines de formation qui regroupent les plus gros effectifs sont : les services à la personne (la santé notamment), les sciences humaines et le droit et les échanges et la gestion.

Concernant les demandeurs d’emploi en formation continue, les formations certifiantes et qualifiantes sont plus représentées dans le Rhône qu’en région. À noter que le domaine de l’informatique et celui des arts sont spécifiques au département.

Tous ces indicateurs sont issus de la "Synthèse territoriale Emploi / Formation - Rhône" proposée par Via Compétences.

09/04/2021 - 14:15